FR

CBD demystification

CBD demystification

Depuis quelques années, le CBD (ou cannabidiol) connaît une grande popularité tant auprès du grand public que des professionnels de santé. Extrait du chanvre, il passionne également les médias, qui lui consacrent de nombreux articles. Mais si différentes recherches ont été menées pour évaluer les propriétés de cette substance, elle est encore victime de mythes qui la disent inefficace ou encore l'assimilent au cannabis classique. Le point sur le CBD et sur les lieux communs qui lui sont associés.

Le CBD est-il un médicament?

En Suisse, la production comme la commercialisation de CBD sont parfaitement légales. Les personnes qui consomment cette substance l'utilisent généralement comme traitement afin de soigner différents maux. Cependant, le CBD est vendu à titre de complément alimentaire, que ce soit en pharmacie et dans les magasins spécialisés. Ni ses producteurs ni ses détaillants ne peuvent donc alléguer l'existence de vertus médicinales. En revanche, différentes recherches scientifiques démontrent bien que le CBD a une action. Parmi les maux qu'il peut contribuer à apaiser : la dépression, l’anxiété, les troubles du sommeil, l’inflammation, les douleurs articulaires, les migraines, les affections cutanées ou encore la fibromyalgie. Des essais cliniques supplémentaires seraient toutefois nécessaires pour que le CBD soit classé au rang de médicament.


Le CBD est-il psychoactif?

Concernant le CBD, les lieux communs les plus fréquents consistent à le confondre avec le cannabis sous sa forme classique. Or contrairement à ce dernier, le CBD n’a qu'un effet psychoactif limité — ce qui ne signifie pas qu'il n'en a aucun! Sans cela, le cannabidiol n'aurait pas d'action sur les sautes d'humeur ni sur l'anxiété. Il s’agit donc bien d’un psychoactif, mais qui n’altère pas les facultés mentales ou physiques du consommateur, à la différence du cannabis conventionnel.


Le CBD, un allié pour le sommeil?

De nombreuses préparations à base de CBD sont considérées comme des sédatifs. En réalité, cette substance retarde au contraire le sommeil et limite les effets sédatifs du THC (un autre cannabinoïde, abondant dans le cannabis): elle rend les individus plus lucides, plus concentrés et plus alertes. Contre l'anxiété, le CBD s'avère plus efficace, même s'il demeure moins puissant que le THC: pour obtenir un résultat comparable, un patient souffrant d’anxiété doit en effet prendre entre 30 et 200 mg de CBD, qui sont l’équivalent de 3 à 5 mg de THC.

Partager